Le compost

Pourquoi faire du compost ?

  • Le compost, c’est LA solution pour diminuer la taille de ses poubelles lorsque l’on mange plein de légumes. Avec Julie, on remplissait une poubelle de 20L par jour, à moitiée remplie d’épluchures et de déchets verts. On est maintenant passé à une poubelle de 30L par semaine. On a encore pas mal de progrès pour atteindre le Zero Déchets, mais on y travaille !
  • Le compost permet aussi d’améliorer le sol de son jardin. Et oui : les déchets verts se dégradent selon un processus naturel. Mélangés en bonne quantité et en suivant quelques règles simples, il fournissent rapidement un terreau de très bonne qualité…
  • Ça réduit les dépenses pour le jardin. Si j’ai mon propre compost, plus besoin d’acheter de l’engrais.
  • Si on se met tous à faire du compost, on va faire baisser nos impôts ! Accroche-toi à ton slip, je vais un peu loin là. Si on réduit nos déchets, on remplie moins nos poubelles. Donc les camions poubelles pourront passer moins régulièrement dans nos rues… Et les mairies de dépenser moins d’argent dans le ramassage des déchets.  Bon, c’est pas parce qu’elles vont dépenser moins d’argent qu’elles allègeront leurs prélèvements. Mais dans un monde parfait, hein… Oh, ça va, hein !

Comment faire du compost ?

Nardine, c’est super simple. Il suffit de respecter une règle fondamentale : l’équilibre carbone / azote. C’est à dire qu’il faut mettre la même quantité de déchets verts (épluchures, feuilles vertes, tontes d’herbe, etc.) et de déchets marrons (feuilles mortes, carton, etc.). Les déchets verts se décomposent très rapidement mais forment peu d’humus. Les déchets bruns, c’est l’inverse : il se décomposent lentement mais forment beaucoup d’humus. Si tu mets les deux ensembles, ça fait un combo de dingue.

Tu peux aller beaucoup plus dans le détail mais une fois que t’as compris cela, t’as tout compris. Voici une video qui est très (très) bien faites pour comprendre cela.

Permaculture – Formation des buttes

Butte de culture Cet hiver, Claudine et moi, on a buché.

Et ouais, les gars, on a fait 2 belle buttes de culture de 7m de long chacunes. Et même qu’on les a fait se joindre à la fin : ça forme donc un U.

En fait, on fait de la culture sur U.

Alors pourquoi-qu’on-fait de la culture sur butte ? Là, je me penche sur le livre « Manuel de culture sur butte », de Richard Wallner au Editions Rustica, pour vous sortir les avantages sur touuuuuutes les buttes, quelque soit la manière dont vous les faites (oui oui, il existe plusieurs types de buttes).

Les avantages :

  • plus de hateur de terre pour les racines et pour y stocker davantage de fertilité,
  • une terre plus aérée : le sol a une plus grande capacité à respirer,
  • un travail plus ergonomique, car il se fait à hauteur,
  • une meilleure captation des rayons solaires
  • un système de drainage efficace en conditions humides
  • moins de concurrence du système racinaire des arbres à proximité
  • la possibilité de changer la nature du sol lors de la construction de la butte

D’autres photos, avec muy perspective.

Butte de culture Butte de culture